Vidéo surveillance, tour d’horizon du Grand-Sud

Etat de la vidéo surveillance dans la région Grand-Sud...

Etat de la vidéo surveillance dans la région Grand-Sud...

Vidéo surveillance : tour d’horizon

Une quinzaine de villes de la région Grand Sud sont déjà équipées en vidéo surveillance. Une douzaine d’autres villes sont en cours d’équipement, ou ont pour projet de s’équiper en dispositifs de vidéo surveillance.

Rappellons que Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, avait pour objectif d’amener le nombre de caméras de surveillance publique de 20 000 à 60 000 pour fin 2009.

Le gouvernement a fait du développement de la vidéo surveillance un axe prioritaire, rappelant que le taux d’élucidation des crimes et délits est deux fois plus important dans les villes placées sous vidéo protection.

Environ 23 millions d’Euros ont été débloqués par l’État pour aider les villes qui souhaitent faire de la sécurité une priorité.

Trois cents maires ont déjà opté pour la vidéo surveillance dans leur ville. Quant à la mairie de Paris, elle a jugée utile l’installation de 1226 caméras supplémentaires dans la ville.

Malgré tout, des débats persistent sur le but de l’Etat ; protéger ou surveiller ? Cette question provoque encore quelques réticences.

Vidéo surveillance en région Grand Sud…

L’équipement en vidéo surveillance dans le Grand-Sud est en développement, malgré les débats qui font rage. Faisons un petit tour d’horizon de la région. La carte ci dessus montre l’état de la vidéo surveillance dans le grand sud il y a tout juste 5 mois…

Tout d’abord, dans le Lot, les villes de Cahors et Figeac ont la vidéo surveillance comme projet, et Saint-Céré est en cours d’équipement.

Dans l’Ariège, Saint- Girons est en pleine installation, et Pamiers au stade de l’idée. Dans l’Aveyron, la surveillance est active dans un parking souterrain de Rodez et sur l’autoroute A75.

Concernant la Haute-Garonne, à Toulouse, 17 caméras de vidéo surveillance sont en place à Victor-Hugo, Wilson, Capitole, Croix Baragnon, auxquelles viennent s’ajouter 6 caméras fixes destinées aux contrôles d’accès et identifications.

Les villes de Blagnac, Tournefeuille et Fonsorbes sont aussi équipées.

Hautes-Pyrénées : Tarbes inaugurera une douzaine de caméras, et Lourdes 8 à 10  d’ici la fin de l’année. La mairie de Bagnères a quant à elle budgeté une étude. Albi (Tarn), ainsi que Montauban et Moissac (Tarn et Garonne) sont équipées, de même que Carcassone (Aude).

Dans l’Aude toujours, Fleury, Névian, Leucate et Fitou ont demandé des autorisations et Narbonne a mis en place une étude.

Dans le Lot-et-Garonne, Villeneuve-sur-Lot, Pont-du-CasseAgen et Pont-du-Casse sont déjà équipées.

En Gironde, à Bordeaux, les premières caméras datent de 2005, et en 2007, 10 caméras supplémentaires ont été installées Quai de Paludate. Depuis 2008, le quartier estudiantin de de la Victoire et le Miroir d’eau de la Place de la Bourse sont aussi sous vidéo surveillance.

La vidéo surveillance répond à un sentiment d’insécurité grandissant, en particulier dans les grandes villes comme Bordeaux, ou Toulouse.

Laissez un commentaire