Pau : les halls d’immeuble placés sous vidéosurveillance

 

Dans le quartier de Saragosse, à Pau, chaque hall d’entrée de l’immeuble Isabe est maintenant équipé de trois caméras.

Même si elles ne sont pas encore en service, les habitants n’ont pas tardé à s’en rendre compte et leur installation n’est pas passée inaperçue.

L’initiative vient donc du bailleur social, « Cela correspond à une demande de la police nationale, explique Danièle Iriart, l’adjointe au logement, présidente de l’Office palois de l’habitat, bailleur social de l’immeuble en question. Il y a des problèmes tellement lourds qu’il fallait faire quelque chose. Les riverains sont exaspérés. »

Les rassemblements, la suspicion de trafic et les dégradations décrits par de nombreux locataires ne sont pas anodins à ce dispositif.

Selon Joëlle Chiffoleau, la directrice de l’Office palois de l’habitat, les 81 locataires sur les 112 que contient l’immeuble ont donné leur accord afin de faire face à ce sentiment grandissant d’insécurité.

La police aura un écran de surveillance à disposition.

Du point de vue des habitants les avis sont mitigés, certains jeunes sont choqués « Je trouve cela scandaleux, argumente l’un d’eux. Je serai peut-être celui que vous apercevrez prochainement quand vous passerez au quartier en bas des immeubles en train de discuter avec des amis à moi. Et ce n’est pas pour autant que je vends de la drogue ou que je fais quoi que ce soit dans les halls d’entrée. J’en ai marre que l’on dramatise toujours la situation à cause d’une minorité de personnes. De plus, les caméras n’arrangeront pas la situation… »

Du coté des habitants favorables certains ne se font guère d’illusion « Le dispositif va vite être cassé » , « Un coup de peinture, et c’est fini » ,…reste maintenant à attendre les retombées d’un tel dispositif.

Laissez un commentaire