Castres : la vidéosurveillance sauve un homme de la noyade

 

L’action se passe dans la nuit de mardi à mercredi vers 2h du matin sur le pont Villegoudou . Ivre, un homme a jeté son compagnon de sortie par dessus la rambarde du pont.

La police est intervenue quasi immédiatement et ce grâce à la vidéosurveillance. «Sans la vidéosurveillance, on aurait eu un mort, voire deux » n’hésite pas à lâcher Christophe Gau, brigadier-chef principal de la police municipale, qui est intervenu avec deux de ses collègues.

En effet, sans la vigilance des opérateurs et la réactivité des policiers l’homme serait certainement mort. « Les opérateurs nous ont aussitôt prévenus alors que l’on était avenue Charles de Gaulle pour un tapage nocturne », raconte Christophe Gau. Quand ils arrivent sur le pont, l’agresseur est toujours là à regarder sa victime qui, emportée par le courant, a dérivé quelques mètres avant de s’accrocher à une canalisation d’évacuation pluviale.

« L’homme dans l’eau était conscient mais se plaignait du froid. Il nous disait que ses pieds touchaient quelque chose donc ce n’était pas la peine que l’un d’entre nous plonge et prenne le risque de créer un suraccident, raconte encore le policier. Un de mes collègues a continué à lui parler pour ne pas qu’il perde connaissance et qu’il lâche prise, pendant qu’un autre appelait les pompiers en leur décrivant la scène pour qu’ils emportent le bon matériel ».

L’auteur des faits est âgé de 28 ans a d’abord été placé en cellule de dégrisement avant d’être entendu par les enquêteurs. Il a du mal a expliquer son geste, il faut dire que son taux d’alcoolémie était de 2,44 g/l. La victime, âgé de 44 ans, avait 3 g/l et n’a pas souhaité porter plainte.

Laissez un commentaire