Agen : la videosurveillance comme outil de contravention

 

Le dispositif de 23 caméras qui quadrillent la ville d’Agen devrait bientôt servir à dresser des PV. Selon l’adjoint à la sécurité, cela devrait être effectif rapidement «idéalement d’ici quelques jours».

L’objectif de cette démarche étant de sanctionner les infractions de stationnement mais aussi les dégradations, notamment celles qui touchent au mobilier urbain. Le contrevenant recevra alors par courrier son amende.

Le problème reste qu’en cas de dégradation sur la voie publique, la seule façon d’avoir une trace (et une adresse) sera l’identification du véhicule. Pas de quoi freiner la motivation de l’adjoint à la sécurité qui conclu «tout citoyen commettant une infraction ou une dégradation constatée par notre télé-opérateur de permanence au CSU fera l’objet d’une verbalisation».

Laissez un commentaire